10 Jun, 2016 · Montres La valse des tourbillons

Le tourbillon est l’expression du génie horloger. Il requiert un savoir-faire considérable. A l’origine, il a été développé pour compenser les effets de l’attraction terrestre sur la marche du mouvement et améliorer ainsi sa précision. 

L’être humain a soif de perfection. Cette quête perpétuelle nous a valu d’innombrables innovations, comme le tourbillon. Ce mécanisme hautement complexe, semblable à une cage tournante finement ciselée, a été développé en 1795 par Abraham-Louis Breguet. Il cherchait à pallier le manque de précision chronique de ses montres. Breguet avait observé en effet que sous l’effet de la gravité, la fréquence des balanciers se modifiait en fonction de la position plus ou moins verticale des montres de poche. Il décida alors de monter le balancier et l’échappement dans une cage placée sur l’axe de la roue de seconde. Quand celle-ci entre en rotation, le tourbillon tourne autour de son axe une fois par minute, ce qui a pour effet de « brasser » les positions verticales. Ainsi, les défauts d’équilibre du balancier-spiral sont lissés et les effets de l’attraction terrestre sont compensés.

Aujourd’hui, les montres de poche sont rarissimes. La précision des montres-bracelets est devenue une évidence et le tourbillon est moins une nécessité technique qu’un plaisir. Car ce régulateur virevoltant continue d’exercer une véritable fascination. Il est même devenu l’apanage des montres les plus précieuses. Leur cœur battant se dévoile alors à travers une ouverture pratiquée dans le cadran ouvragé.

Au fil du temps, d’éminents maîtres-horlogers ont perfectionné le tourbillon : Jaeger-LeCoultre a inventé le Gyrotourbillon, Greubel Forsey le tourbillon à double cage, Thomas Prescher le tourbillon à deux ou trois axes de rotation, tandis qu’Alfred Helwig, grande figure de la vallée de Glasshütte, a imaginé le tourbillon volant. Sa particularité ? Il n’est ancré que d’un côté, contrairement au tourbillon classique de Breguet.